Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
FACULTÉ DE CHIMIE
UFR 926

Le Grand Prix Achille Le Bel 2013 est attribué à ...

 Le Grand Prix Achille Le Bel est attribué par le Conseil d’Administration de la Société Chimique de France. Il récompense des travaux reconnus au niveau international qui s’inscrivent dans le cadre des activités de la SCF. Le Conseil d’administration de la SCF a entériné les propositions du Jury des prix 2013 : le prix Joseph-Achille Le Bel est attribué conjointement à Anny Jutand, Paris et à Joël Moreau, Montpellier.

Ingénieur ENSCP, Anny Jutand a obtenu son Doctorat en 1980 à l’Université Paris 13 (avec J.-F. Fauvarque) puis fait un post-doc (80-81) à Stockholm (avec B. Akermark).
Nommée chargée de recherche au CNRS en 1981, elle a rejoint l’équipe de C. Amatore à l’ENS en 1984. Elle est Directrice de recherche depuis 1992 et elle est en poste à l'UMR 8640 PASTEUR (ENS, UPMC, CNRS) dirigée par Ludovic Jullien.
Anny Jutand a été une pionnière du couplage catalytique mixte catalysé par le palladium (1977) et le nickel, avant même Negishi, avec les dérivés RMgX, RLi et enolate de zinc.
Elle est une experte internationale, rarissime, de l’élucidation des mécanismes de réactions catalysées par les complexes de métaux par étude électrochimique, RMN, UV, cinétique et caractérisation d’espèces catalytiques. Elle a montré par exemple la stabilisation d’espèces du Palladium(0) par les halogénures, caractérisé le Pd(IV) dans la réaction de Catellani, montré le rôle de OH- dans la réaction de Suzuki-Miyaura, caractérisé le Cu(I) dans la réaction de couplage C-N, démontré l’autocatalyse de AcOH dans l’activation C-H au ruthenium(II) et l’intervention du fer(I) dans des réactions de cyclisation, etc.
À ce jour, ses travaux ont donné lieu à 168 publications (citées plus de 7000 fois), 9 chapitres de livre, 7 brevets. Elle a fait 22 conférences à l’étranger entre 2008 et 2012 et en particulier elle a été sollicitée pour enseigner l’étude des mécanismes réactionnels à l’Université de Wuhan (Chine). Elle a coopéré en élucidant les mécanismes de réactions obscures avec des laboratoires étrangers (10) mais surtout avec des équipes françaises (10) leur apportant un meilleur niveau de compréhension et de visibilité internationale.
Sur proposition du jury, le conseil d’administration de la SCF lui décerne le Prix Joseph-Achille Le Bel, conjointement avec Joël Moreau, pour son œuvre unique et remarquable dans l’élucidation de mécanismes réactionnels, l’introduction de nouveaux concepts en chimie organométallique et organique, et la visibilité et le rayonnement internationaux de la catalyse française.

Alain Frigara - 30/11/15